Nouvelle : Descensus

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Nouvelle : Descensus

Message  Marocolo le Ven 14 Juin 2013, 10:21

Allez je vais vous faire lire un peu bande d'ignares!!Very Happy
Avant que j'expose ma prose, permettez moi une petite préface. Ce texte a été écrit dans un souci cathartique. En d'autres termes, cette courte nouvelle n'a pas pour effet de surprendre le lecteur mais plutôt d'exprimer mes sentiments à la pointe de ma plume, c'est pourquoi afin que vous puissiez me rejoindre dans ma transe, je me dois de vous en expliquer le contexte.
Ce bref essai relate un accident que j'ai eu en ski il y a de cela 5 ans maintenant. Cet accident fut particulièrement pénible aussi bien physiquement que mentalement. Bien entendu, le processus de guérison comportant de nombreuses phases, j'ai fini par m'intéresser aux origines de ce mal, l'instant t, le moment où tout bascule et où vous vous retrouvez emporté, balayé comme un fétu de paille par le vent rageur de votre destinée ou du hasard (je ne veux pas oublier les adeptes du libre arbitre:)).
Voilà donc, cessons donc toutes ces effusions verbales et place à Descensus!!

Marocolo
Mini-boss
Mini-boss

Paladin
Messages : 88
Points : 106
Date d'inscription : 26/05/2013
Age : 27

Revenir en haut Aller en bas

Re: Nouvelle : Descensus

Message  Marocolo le Ven 14 Juin 2013, 10:22

La première bouffée est toujours la plus pure. La frissonnante sensation de l’air glacial venant chatouiller mes narines ensommeillées. Une douce brise montagnarde ébouriffant mes cheveux dans une affectueuse caresse.
 
J’expirai lentement, la chaleur de mon souffle venant teinter mon masque d’une buée évanescente. J’ôtai ce dernier et contemplai le sublime paysage qui s’offrait à moi. Pour le simple plaisir de mes yeux, la montagne majestueuse découvrait ses blanches merveilles qui embrasèrent mon regard de leur rigoureuse étreinte.
 
Un manteau polaire d’un blanc éclatant recouvrait l’ensemble de la vallée, gratifiant celle-ci d’une aura irréelle. En de rares endroits, d’imposantes formations granitiques, aux reliefs escarpés, laissaient entrevoir une peau rocailleuse, irradiant d’une lueur bleutée.
 
Je sentis une tape sur mon épaule. Je tournai la tête au moment où un homme en combinaison noire dévalait la pente, slalomant sur la piste avec une aisance déconcertante. J’admirai sa technique précise, efficace, empreinte d’une grâce indéniable. Chacun de ses dérapages était calculé avec précision. Ni écart, ni rattrapage gauche ou pataud. Une parfaite maîtrise de l’art de la glisse, la complète symbiose entre l’homme et la montagne, cette dernière soulevant derrière son hôte une fine traîne blanche qui, telle une écume éphémère, disparaissait aussitôt, laissant ainsi les eaux opalines retrouver leur immuable apparence.
 
Charmé par l’élégance saisissante du godilleur, j’attachai mes dragonnes et m’élançai sur ses traces. Au moment où j’inclinai mes skis, un sentiment de vertige m’envahit comme si je m’apprêtais à sauter dans le vide. Je dépassai cette étrange sensation et me laissai glisser, avalé par la pente.
J’entendis alors la complainte de la neige, tassée contre son gré, exprimant son mécontentement par un raclement sonore.
 
Je m’efforçai d’effectuer les mouvements que l’on m’avait enseignés. Planter le bâton, basculer son poids, faire pivoter les skis. Lentement, je décrivais de larges boucles, traçant mes propres routes en lacet à la surface du versant. Peu à peu, ma crainte s’envola tandis que je commençai à apprécier l’exercice. L’assurance prenant le pas sur la prudence, mes virages se raccourcirent. Je plantais désormais mon bâton dans la neige comme un drapeau qu’on enfonce dans le sol. Mes jambes s’assouplirent, me permettant d’aborder la pente avec davantage d’hardiesse.
 
Bientôt, un sifflement perçant emplit mes oreilles engourdies à mesure que la vitesse s’intensifiait. Un vent hurlant, dérangé par ma descente inopportune, vint frapper mon visage de plein fouet, congelant mes extrémités dans une transe glaciale.
 
L’obstacle de la première descente venait d’être franchi. Désormais, la vallée pouvait être mienne. Je m’arrêtai dans une courbe et laissai mon regard balayer l’immensité des lieux. Une joie intense m’envahit alors que j’admirai la beauté glaciale de la géante dame rocheuse qui imprégnait mes sens, me renvoyant dans le même temps à l’insignifiance et l’importance de mon existence. Contempler la montagne et c’est elle qui vous contemple.
 
Je remarquai le skieur vêtu de noir qui poursuivait inlassablement ses ensorcelantes prouesses enneigées. D’un brusque coup de rein, je m’envolai à sa poursuite, dévalant la pente, enivré par un aplomb récemment acquis.
 
Je modifiai mes trajectoires, allégeant les virages, raccourcissant mes courbes, jouissant d’une vitesse débridée. Sous mes pas, le manteau blanc se déroulait à une allure prodigieuse. Les légères brises qui, il y a peu cajolaient mes joues empourprées, s’étaient maintenant changées en de redoutables rafales, frappant sans relâche ma combinaison de leurs coups venteux.
Néanmoins, j’avais considérablement rattrapé mon retard sur l’individu. Ce dernier entamait la dernière descente de la piste. Je pouvais déjà apercevoir les imposantes infrastructures de la station qui fourmillaient en contrebas.
 
Ma seule chance d’arriver avant lui consistait à descendre la piste en ligne droite. D’un bref coup d’œil, je jaugeai l’inclinaison de la pente et la distance qui me séparait du skieur. Au moment où je m’élançai, j’ajustai l’angle de mes skis. Ceux-ci étaient maintenant en position parallèle. J’enfonçai une dernière fois mes bâtons et poussai de toutes mes forces.
 
Emporté par l’élan, je fonçai tel un bolide. J’arquai mes jambes et me recroquevillai afin de limiter toute résistance au vent dont je sentais les lames effilées glisser violemment contre ma peau. J’étais désormais seul, filant à une vitesse vertigineuse, celle-ci criant à mes oreilles une cacophonie assourdissante.
 
Je sentis alors la pente s’accélérer. Je tentai de rééquilibrer mon poids mais déjà un de mes skis venait d’être violemment projeté sur le côté. J’agitai vainement les bras, cherchant désespérément un quelconque moyen de me stabiliser mais il était trop tard. Mon corps partit en arrière tandis que mes skis s’envolaient. Une vague de panique m’envahit et de violentes décharges d’adrénaline me parcoururent alors que je me retrouvai coincé entre ciel et terre dans une position improbable.
 
Soudain, le temps se figea. Chronos ralentit son inexorable course, maquillant secrètement les secondes en heures. Je vis s’étaler sous mes yeux le vaste ciel bleuté où quelques nuages pointaient timidement leur nez puis ceux-ci se dérobèrent et mon regard rencontra une piste blanche qui semblait s’étirer à l’infini.
 
C’est à cet instant que je réalisai ce qui m’arrivait. Je tombais et heurterais bientôt le sol qui ne cessait de se rapprocher. Je pensai alors à la souffrance que j’étais sur le point d’éprouver, aux tourments que je devrais endurer et étonnement, je ne ressentais pas la moindre once de peur. Mes doutes, mes craintes semblaient s’être évaporés, balayés par un raz-de-marée de lucidité. Je vécus un de ces moments où espoirs et afflictions s’entremêlent et nous immergent dans un océan de clairvoyance, nous libérant de ces affres émotionnels qui brouillent notre jugement.
 
Je tombais et attendais patiemment l’impact, affrontant la situation avec calme et détachement. Puis le temps relâcha son emprise et le monde s’accéléra. Le sol n’était maintenant plus qu’à quelques centimètres de mon visage. Je fermai les yeux.
 
Je me réveillai en sursaut, les vêtements trempés de sueur. Durant un court instant, une grandiose montagne blanche s’imposa dans mon esprit puis progressivement, les contours s’effacèrent, les couleurs s’assombrirent et tel un éblouissement, l’image s’évanouit, ne laissant bientôt plus aucune trace du fugace souvenir.
 
J’explosai alors d’un rire sonore. Un rêve, ce n’était qu’un rêve, pensai-je. Ma gorge sèche me faisait souffrir. Je voulus me lever quand une douleur atroce me déchira les entrailles. Tétanisé, je retombai brusquement sur le lit, les traits défigurés par la souffrance. Je demeurai là un moment, les mains crispées, serrant la couverture au point de faire blanchir mes articulations.
 
Une fois la douleur calmée, je voulus tâter mon ventre quand je sentis une étrange force retenir mon bras. Je palpai celui-ci et découvris d’étranges tubes en plastique qui s’entortillaient autour de moi, gênant ainsi mes mouvements. Je tentai de voir d’où ces fils provenaient mais l’obscurité qui régnait m’en empêcha. Après quelques secondes d’hésitation, je sentis monter l’exaspération et arrachai les encombrants tuyaux d’un geste sec.
 
Un son inquiétant retentit alors dans la pièce. Bip Bip Bip. On aurait dit une sonnerie de réveil, en bien plus désagréable. Soudain, la porte s’ouvrit avec fracas et deux individus déboulèrent dans la chambre.
 
Une lumière aveuglante inonda alors celle-ci et je dus me résigner à fermer les yeux. Je sentis l’un des quidams m’agripper fermement le bras. Je voulus protester mais une vive douleur, tel un poignard s’enfonçant dans mes chairs, me réduisit au silence. J’entrouvris lentement mes paupières, prêt à affronter le regard de mes bourreaux.
 
Une jeune femme, entièrement vêtue de blanc, se tenait au-dessus de moi et semblait tripoter d’étranges appareils électroniques. J’esquissai un mouvement dans sa direction et frôlai ce qui semblait être une blouse. La jeune femme tourna alors la tête dans ma direction et posa délicatement sa main sur ma poitrine.
 
- Où suis-je ? demandai-je d’une voix rauque.
- Vous êtes dans le service de réanimation de l’hôpital d’Annecy, murmura-t-elle sur un ton doucereux. Vous avez eu un grave accident.

Marocolo
Mini-boss
Mini-boss

Paladin
Messages : 88
Points : 106
Date d'inscription : 26/05/2013
Age : 27

Revenir en haut Aller en bas

Re: Nouvelle : Descensus

Message  Dixcents le Ven 14 Juin 2013, 11:24

Beau morceau de Biographie.



Très bien écrit comme d'hab Maro
avatar
Dixcents
World Boss
World Boss

Guerrier
Messages : 663
Points : 732
Date d'inscription : 12/01/2013
Localisation : Aube

Revenir en haut Aller en bas

Re: Nouvelle : Descensus

Message  Marocolo le Ven 14 Juin 2013, 11:25

Merci Dix:) ça me fait plaisir

Marocolo
Mini-boss
Mini-boss

Paladin
Messages : 88
Points : 106
Date d'inscription : 26/05/2013
Age : 27

Revenir en haut Aller en bas

Re: Nouvelle : Descensus

Message  Mellyne le Ven 14 Juin 2013, 14:55

Je constate que nous avons au sein de la guilde de très bons écrivains. Un vrai plaisir de vous lire.
 Mari, simplement, merci pour cet agréable ment de lecture.
avatar
Mellyne
Elite
Elite

Rodeur
Messages : 297
Points : 323
Date d'inscription : 27/05/2013
Localisation : lorraine

Revenir en haut Aller en bas

Re: Nouvelle : Descensus

Message  Marocolo le Ven 14 Juin 2013, 15:38

Merci Mellyne:) Content que ça t'ait plu:D

Marocolo
Mini-boss
Mini-boss

Paladin
Messages : 88
Points : 106
Date d'inscription : 26/05/2013
Age : 27

Revenir en haut Aller en bas

Re: Nouvelle : Descensus

Message  Ulana le Ven 14 Juin 2013, 17:58

Très bien écrit. Bravo a toi.
avatar
Ulana
Admin
Admin

Barde
Messages : 2342
Points : 2805
Date d'inscription : 30/06/2012
Age : 37
Localisation : Nantes

Revenir en haut Aller en bas

Re: Nouvelle : Descensus

Message  Marocolo le Ven 14 Juin 2013, 18:17

Ty ulana:)

Marocolo
Mini-boss
Mini-boss

Paladin
Messages : 88
Points : 106
Date d'inscription : 26/05/2013
Age : 27

Revenir en haut Aller en bas

Re: Nouvelle : Descensus

Message  Bloodyannah le Sam 15 Juin 2013, 23:41

Très bien écrit,
ça n'a pas du être facile de remettre tout tes souvenirs dans le bon ordre...

__________________________________________________________________________________________________

Mange mes masses tu manque de fer
avatar
Bloodyannah
World Boss
World Boss

Guerrier
Messages : 884
Points : 950
Date d'inscription : 20/03/2012
Age : 34
Localisation : Liège,Belgique

Revenir en haut Aller en bas

Re: Nouvelle : Descensus

Message  Marocolo le Dim 16 Juin 2013, 09:12

Merci Bloody:) et non en effet, c'est toujours extrêmement confus dans ma tête mais les mettre par écrit m'a bien aidé à les démêler:)

Marocolo
Mini-boss
Mini-boss

Paladin
Messages : 88
Points : 106
Date d'inscription : 26/05/2013
Age : 27

Revenir en haut Aller en bas

Re: Nouvelle : Descensus

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum